Crédit : Eric Biantuadi

Le 26 juillet 2020, des membres influents de Green Market Council ont honoré de leur présence une opération 100% espace vert à Agboville, plus au nord d’Abidjan.

Réunis à 13 heures, heure locale dans une ambiance chaleureuse, les membres de Green Market Council se sont d’abord regroupés autour d’une balle de semences de tecks.  Les graines de ce bois exotique au succès planétaire sont ensuite retirées de leur emballage puis jetées en plein air sur une terre féconde.

Ces semences verront ainsi pour la première fois les rayons de soleil en l’espace de 10 jours. Entre 15 et 20 ANS, viendra alors la période de maturation. C’est sans conteste que la terre ivoirienne tirera fierté de ses filles et de ses fils.

Le président Isaac Sy, saisit l’occasion pour définir la place qu’occupe les arbres au sein de Green Market Council.

«  Aujourd’hui,  nous profitons on va dire  de la démarche  une journée  5 millions d’arbres voilà, pour profiter et offrir au petit village de Yapogon sur la route d’agboville  trois mille arbres. »

La Côte d’Ivoire compte planter plus de 7 000 000 d’arbres d’ici 2023. Une action devant permettre au pays de rétablir son espace vert illicitement exploité par des planteurs illégaux.

Sarah Traboulsi, Directeur Général chez Seedballs Côte d’Ivoire, membre influent de Green Market Council parle des enjeux de cette opération à Agboville.

« On veut contribuer à restaurer les forêts en aidant le ministère dans toute sa politique de reboisement et c’est notre contribution. Donc là aujourd’hui, nous allons planter trois mille arbres  mais on espère en faire beaucoup plus. »

Ces trois mille arbres seront sous la houlette d’une technologie dénommée «seedball». Un modèle américain dans lequel l’on enfouit dans la terre rouge locale, une graine issue d’essence de tecks ou d’autres plantes.

Ces graines vont absorber l’humidité  pour ensuite se développer dans leurs cocons. Une technologie bien à l’abri des oiseaux et autres espèces animales et qui facilitent le taux de réussite des semences terriennes.

En tant que jeune leader dans le secteur agricole et responsable de la commission agriculture de précision, Joseph-Olivier BILEY était aussi présent. Il a encouragé les jeunes et les acteurs agricoles à mener des actions responsables pour notre planète.

« Wefly agri est en train de révolutionner le secteur de l’agriculture .Et l’agriculture est le principal moteur de la déforestation à travers le monde. Alors, je souhaiterais favoriser une interaction plus positive, plus favorable entre l’agriculture et la forêt. »

Recouvrir les espaces verts en Côte d’Ivoire ! Une priorité pour les autorités ivoiriennes. Pour ce faire, les autorités comptent sur chaque citoyen ivoirien en vue de prendre conscience de ce que l’environnement nous apporte mais surtout de ce que le monde pourrait devenir sans un environnement sain.

« On voudrait bien que tout le monde se sente concerné parce que l’avenir est assez sombre côté changement climatique. Alors si chacun s’y met surtout que cette technique est très simple, accessible à tous et qu’elle peut meme être faite par les enfants. » a ajouté Sarah Traboulsi.

La Côte d’Ivoire compte sur ses filles et fils valeureux pour redonner à ces forêts sa fière allure, sa couleur radieuse, mais surtout son écosystème d’antan.

Reportage : Éric Biantuadi, Mathieu Lévi Konan, Médard Kouman

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here