CÔTE D’IVOIRE : LAURENT GBAGBO, VERS UN RETOUR LITIGIEUX ?

    0
    25

    En liberté conditionnelle à Bruxelles suite à son acquittement récent par la Cour Pénale Internationale, l’ex-président ivoirien a un souhait: rentrer en Côte d’Ivoire. Un vœu qui semble fluctuer en plusieurs démarches auprès des autorités administratives.

    Le 29 juillet 2020, Henri Konan Bédié s’exprimait sur France 24. Investi à l’unanimité par son parti le PDCI-RDA comme candidat à l’élection présidentielle d’octobre prochain, il est revenu sur l’affaire Laurent Gbagbo. Pour Henri Konan Bédié, Laurent Gbagbo doit maintenant pouvoir rentrer et se présenter s’il le souhaite.
     » Il a été acquitté et assigné à résidence presque surveillée. Tout ceci ayant été levé, il doit rentrer chez lui, dans son pays et tout le monde, tous les partisans de son parti et la population ivoirienne souhaitent son retour » a répondu le candidat déclaré du PDCI-RDA au micro de France 24.

    La veille de cette interview, Laurent Gbagbo s’est pourtant rendu en personne à l’ambassade de Côte d’Ivoire à Bruxelles pour demander un passeport ordinaire et un laissez-passer. Une démarche qui est intervenue suite à une demande préalable de passeport diplomatique et sans succès.
    Dans la foulée, l’ancien chef d’État s’aperçoit que son nom est radié des nouvelles listes électorales. Un nouveau rebondissement quand on sait qu’il a été condamné il y a quelques temps à 20 ans de prison par la justice ivoirienne dans l’affaire dite du « braquage de la BCEAO ».


    Hier mardi 03 août, le président de la CEI, Ibrahime Coulibaly Kuibiert a reçu personnellement la délégation de la plate-forme EDS pour évoquer la question de cette radiation de Laurent Gbagbo. Selon les propos du président de la commission électorale, deux causes fondamentales pourraient justifier le retrait d’une personne de la liste électorale, à savoir son décès ou la déchéance de ses droits civiques et politiques.
    Soulignons que les éclaircissements sur la radiation de Laurent Gbagbo ne pourront être faites qu’après la phase du contentieux électoral. Une procédure qui devrait démarrer ce mercredi 05 août 2020.

    Sources RFI et France24

    NO COMMENTS

    LEAVE A REPLY

    Please enter your comment!
    Please enter your name here